es végétaux entrant dans la composton des nds nfluencent-ls le sexe rato chez les poussns ?


Chez les oiseaux, contrairement aux mammifères, la femelle est hétérogamétique (chromosomes sexuels différents) et possède de ce fait la faculté de contrôler le sexe de sa descendance avant la ponte.



Selon la condition corporelle, l´ornementation, la morphologie des mâles ou les conditions environnementales, les femelles sont capables de biaiser le sexe ratio de leur progéniture en faveur des mâles ou des femelles.



Ainsi, lorsque les conditions du milieu sont pauvres ou lorsque la densité de population est élevée, les femelles ont tendance à produire le sexe qui nécessite le moins d´investissement à savoir des femelles (plus petites et moins corpulentes que les mâles).



Une étude récente menée chez l´étourneau unicolore (Sturnus unicolor) montre que le comportement des mâles aussi influence de tels biais.



En effet, lorsque l´on ajoute expérimentalement dans le nid une quantité supplémentaire d´herbes aromatiques (végétaux traditionnellement apportés par le mâle) les femelles produisent plus de jeunes mâles.

En fait, l´apport des herbes renseignerait les femelles sur une meilleure qualité des mâles et le fait de produire un plus grand nombre de descendants masculins permet de transmettre ce caractère héréditaire en conférant ainsi un plus grand bénéfice en terme de valeur adaptative.



Cette étude montre que le comportement des étourneaux mâles est un facteur tout aussi important que les caractéristiques morphologiques pouvant influencer les paramètres démographiques au sein d´une espèce.



Pour en savoir plus : Polo et al. 2004. Female starlings adjust primary sex ratio in response to aromatic plants in the nest.

Dernière modification de cet article le 21/12/2004 à 02h04